R É P A R A T I O N S ?

 2006
popularité : 9%

JEAN PAUL FOREST AU MAMAC DE LIÈGE

du 16 juin au 10 septembre 2006

Le travail de Jean-Paul Forest joue sur les sens et la présence. Nulle métaphysique implicite, bien plutôt une hyperphysique évidente. La ligature rappelle le mutisme imposé à la nature et rend visible la violence fondatrice ; elle dit aussi la nécessité de la brisure et celle du lien. [...].

Bernard Rigo, anthropologue

Le projet comporte deux aspects différents en deux espaces simultanés :

  • Galet

À l’intérieur du musée, installation d’une série de galets provenant d’une rivière de Tahiti. Ceux-ci, trouvés cassés, ont été réparés avec des bois de l’île (teck, flamboyant, pinus, et principalement cocotier). Chaque pièce est accompagnée d’une planche photographique noir et blanc retraçant en trois images les étapes de sa réparation. De dimensions variables (12 à 45 centimètres), une trentaine d’objets seront installés dans des vitrines et sur des socles.

PNG - 100.4 ko
Galet
  • Jardin

à l’extérieur du musée, dans les jardins paysagés à la française, installation d’une vingtaine de photographies de rochers cousus dans une vallée sauvage de Tahiti, tirées sur bâche (environ 120 cm par 180 cm). Il s’agit de souligner le remodelage par l’homme de son environnement, grâce au contraste entre l’image d’une nature vierge comportant une minuscule trace humaine, et la réalité d’un paysage urbain où persiste une trace de nature entièrement canalisée par la volonté humaine.

PNG - 144.8 ko
Jardin

Cette exposition englobe les deux tendances de l’œuvre de Jean Paul FOREST ; à savoir un travail in situ, accessible uniquement par les documents visuels qu’il en rapporte, qui met en scène de manière symbolique la trace humaine dans des paysages façonnés exclusivement par la nature, et qui tente d’expérimenter la taille de l’homme dans l’univers et le sens des marques qu’il s’ingénie à y laisser. D’autre part, un travail d’atelier qui explore sur la matière minérale les modes d’évolution permanente du monde et les mécanismes de la vie biologique : décomposition, reconstruction, liaisons, ruptures.


Info pratiques

Au Musée d’Art moderne et d’Art contemporain de la Ville de Liège
Parc de la Boverie, 3 à 4020 Liège

Du mardi au samedi de 13 à 18 h, le dimanche de 11 à 16h30. Fermé le lundi .

  • Prix d’entrée :
    Individuels : € 3,80
    Groupes (10 personnes min.), étudiants, seniors : € 2,50
    Groupes scolaires et enfants 12 ans : gratuit

Visites guidées et animations : réservations obligatoires
Visites guidées pour tous publics : Art&Fact (association des Historiens de l’art de l’Université de Liège), tél. 32 (0)4 366 56 04
Animations pour enfants de 3 à 12 ans : Muséeamusé, tél.00 32 (0)4 342 70 44

Parking : parc de la Boverie et environs
Transport public : Bus 17 (gare des Guillemins). Bus 26, 26/, 30 (centre ville place de la République française)

Infos. 00 32 (0)4 343 04 03 Fax 00 32 (0)4 344 19 07
e-mail : mamac@skynet.be


Agenda

<<

2017

 

<<

Avril

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
272829303112
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930