Espace Jeunes Artistes 2011-2012

 2011
par  Musee
popularité : 9%

 Du 7 au 1er juillet 2012
Michaël Nicolaï

Contact : mick976[at]gmail.com

JPEG - 6.4 ko

Between two cliffs
Issu du milieu du graph, Michaël Nicolaï transcrit sur la toile des paysages industriels, généralement des lieux délaissés, des usines... Une démarche assez mélancholique, proche du recensement de traces archéologiques d’un passé pas si lointain. L’acrylique est appliquée en aplats, le plus souvent monochromes, et les formes stylisées ne sont pas sans rappeller certaines techniques de collage, voir la décalcomanie.


 Vernissage le 6 juin 2012 à 18h



 Du 5 avril au 3 juin 2012
Sofie Vangor

Contact : sofievangor[at]hotmail.com

Figures

JPEG - 30.4 ko

 Vernissage le 4 avril 2012 à 18h


 Du 8 au 30 mars 2012
Mathieu Nozières

Contact : amiche.b.goode[at]gmail.com

JPEG - 204.8 ko

Cream Slice
J’ai entamé mes études dans le département de la bande dessinée. Cependant, c’est à travers le médium de la peinture que toute mon imagination a pû s’ouvrir. Je garde toutefois la vision du bédéiste qui découpe ses éléments sous formes de séquences, qui les met en parallèle les unes avec les autres pour développer une narration. [...]
« Cream Slice », signifie en Anglais mille-feuille, la pâtisserie faite d’une succession de pâte feuilletée et de couches de crème. Ce titre est une métaphore du processus de création des toiles exposées ici : une superposition acharnée d’images peintes, construites , déclarées comme terminées, puis finalement déconstruites, couvertes, recouvertes et ainsi de suite jusqu’à trouver l’image finale, la dernière couche du mille feuille. Cream renvoit aussi à la matière, à l’épaisseur de la couche picturale.

 Vernissage le 7 mars 2012 à 18h


 Du 2 au 29 février 2012
Martin Coste

Contact : costemartin15[at]msn.com

JPEG - 19.8 ko

Ce travail est une réflexion quant à la représentation que l’on se fait de notre environnement. Un même objet peut prendre plusieurs formes sans qu’il ne perde pour autant son essence. On le reconnaît, mais il est différent. Dans cette recherche l’objet perd son utilité, mais pas son identité.

Il s’agit également d’une approche de la déconstruction au profit de la découverte. La décomposition d’un sujet peut nous en apprendre beaucoup sur celui-ci. Un peu comme le chirurgien dissèquant un être vivant, ou le mécanicien démontant une machine pour mieux en comprendre le fonctionnement. Enlever, défaire ne sont pas systématiquement des actes de retrait, ils peuvent également être synonymes d’avancée, de découverte et même de création.

Martin Coste, 2012

 Vernissage le 1 février 2012 à 18h


 Du 4 au 29 janvier 2012
ELKA

Contact : artefact[at]live.be

JPEG - 176.2 ko

 Vernissage le 9 novembre 2011 à 18h


 Du 6 au 30 octobre 2011
Thomas Urban

Contact : thomasurban84[at]gmail.com

JPEG - 44.7 ko

Mythologies

« La mythologie grecque, ses histoires, ses héros, ses dieux, ses guerriers... m’a toujours fasciné. Je crois d’ailleurs que c’est l’une des premières choses qui m’a attiré dans la peinture ancienne, et ce qui m’a poussé à m’y intéresser davantage /.../ Ce qui me plaît et me passionne encore dans les grandes œuvres classiques, c’est cette impression de fenêtre ouverte sur un autre monde. Il s’en dégage une sensation de magie, d’extraordinaire, due au sujet et surtout au style de l’artiste qui le mettra en valeur. »

Thomas Urban (extrait du texte de présentation de l’exposition Mythologies), 2011.

 Vernissage le 5 octobre 2011 à 18h


 Du 8 au 30 septembre 2011
Alexia Creusen

Contact : alexiacreusen[at]yahoo.fr

JPEG - 136.4 ko

fleurir
textiles et dessins

Parmi les définitions du verbe « fleurir », le Petit Robert mentionne « éclore et s’épanouir comme une fleur ». L’idée de floraison s’applique ainsi à l’être, invité par les philosophes à cultiver patiemment son jardin.

Pour traduire cet espace propice au recentrement, j’ai choisi le dessin et le textile, deux formes plastiques qui m’accompagnent depuis plusieurs années. Esquisses à la craie, broderies et éléments crochetés se répondent en vertu de leur aspect léger, fragile et mouvant. Le trait et le fil expriment l’idée du cheminement de la vie.

Sur le plan des sources, cette exposition fait référence au domaine des arts décoratifs ou encore à l’histoire de la peinture - Le jardinier d’Emile Claus, actuellement visible dans le musée, figure parmi les œuvres qui ont nourri la recherche de manière privilégiée. Des supports documentaires actuels ont également été convoqués, tels des banques de données photographiques accessibles sur le net.

Ce projet a été réalisé avec le soutien du Centre culturel de Chênée.

 Vernissage le 7 septembre 2011 à 18h


_


Agenda

<<

2017

 

<<

Avril

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
272829303112
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930