Eric FOUREZ

Du vendredi 16 Octobre au dimanche 29 Novembre 2009
vendredi 16 octobre 2009
par  mamac
popularité : 16%

 Eric Fourez. Le même, infiniment.

Peintures 2006 – 2009.

Pour sa première grande exposition monographique muséale, Éric Fourez montre une quarantaine d’œuvres pour la plupart inédites dont les peintures de 2008 – 2009 qui marquent un tournant important dans sa démarche.

L’exposition comprend notamment une série de grandes toiles panoramiques de 2m20 sur 4m, exécutées entre 2006 et 2009.

JPEG - 155.8 ko
Éric Fourez (Tournai, 1946 – Vit et travaille à Tournai).
Peintre autodidacte il expose régulièrement en Belgique et à l’étranger depuis 1974. Son œuvre picturale repose sur un fondement photographique par lequel elle a été associée en un premier temps à l’hyperréalisme, tendance dont elle s’est distanciée au fil du temps. Depuis plus de 25 ans elle a pour seul motif les ‘traces’, rares reliefs sur les plages de sable lorsque la Mer du Nord se retire.
Traitée exclusivement en noir et blanc, elle est œuvre de lumière métaphorique et philosophique.

 Extraits du catalogue


« L’espace, l’infini, c’est-à-dire le non espace, bien au-delà de l’horizon, du visible, du compréhensible. Rien ou tout, c’est selon. Le blanc le plus pur, comme une lumière permanente qui n’éclaire pas, qui simplement est, infinie elle aussi et qui vainc les ténèbres sans rémission possible. Elle s’impose, immortelle. Mais aussi la trace de l’éphémère. Noire. Noire sous le blanc dont la victoire est totale. Contraste et dichotomie, alpha et oméga. L’immatérialité et le physique. Tout est déjà dit en cette double présence silencieuse et proche de l’absence. Dans cet univers incommensurable, sans début ni fin (…) »

« Longtemps Éric Fourez a travaillé par séries d’œuvres portant sur un unique motif choisi et cadré avec le plus grand soin de façon à obtenir la meilleure concentration possible eu égard à la praxis. Au départ d’un seul point de vue, il a multiplié les formats des œuvres, passant du rectangle horizontal à celui vertical, voire au carré. Il a varié les superficies passant au monumental panoramique sans rien perdre de la densité (…) »

« Dans sa dernière série d’œuvres rassemblées comme précédemment autour d’une peinture monumentale, Éric Fourez change d’attitude. Pointant un motif naturel selon son habitude et sans en changer, il rompt avec la vision unique et tente de le circonscrire de façon à en montrer toutes les facettes. Il tourne autour du sujet comme un satellite effectuant des rotations autour d’un astre, toujours le même et cependant totalement autre par le fait de la modification de l’axe du regard. Le un est plusieurs tout en demeurant lui-même, il offre ses faces et en devient presque sculptural dès lors que l’œil se déplace d’une toile à l’autre, avec le même résultat obtenu lorsqu’on tourne autour d’une œuvre en trois dimensions. »

Texte : Claude Lorent (commissaire de l’exposition).

 Informations pratiques

Vernissage : le jeudi 15 octobre à 18h30.
Musée d’Art Moderne et d’Art contemporain, Parc de la Boverie, 3, 4020 Liège.
Du 15 octobre au 29 novembre 2009.
Ouvert du mardi au samedi, de 13 à 18h, le dimanche, de 11 à 16h30. Fermé le lundi.

Avec le soutien de Ethias


Agenda

<<

2017

 

<<

Juin

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
2930311234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293012