Dacos

Moi, je me lève le matin, graveur
 mai 2013
par  Musee
popularité : 8%

Du 14|06 >25|08|2013
Vernissage le 13|06 à 18h au Musée des Beaux-Arts de Liège, Salle Saint-Georges

JPEG - 183.6 ko
Le Musée des Beaux-Arts de Liège (BAL) met à l’honneur le graveur liégeois Dacos (1940-2012), en présentant une rétrospective de l’œuvre de l’artiste, qui nous a quittés il y a tout juste un an.
Ayant laissé des empreintes multiples et indélébiles dans le milieu culturel liégeois et bien au-delà, Dacos maîtrisait parfaitement la gravure. Eau-forte, pointe sèche, lithographie, sérigraphie, offset, Dacos a tout essayé.
Il innove, tout le temps. Partant d’une formation d’enseignant, il se lance, sous les conseils de Jean Donnay - autre personnalité marquante du monde de la gravure à Liège - dans l’art de l’estampe. À partir de cette époque, il ne cessera de graver.
Conçue autour de l’importante donation que Dacos avait consciencieusement orchestrée en faveur du Cabinet des Estampes (désormais intégré au Musée des Beaux-Arts de Liège), l’exposition présente, dans une approche thématique, la grande variété et l’originalité du travail du graveur. La donation Dacos a été acquise par le Musée en juillet 2012 et regroupe quelque 1 500 œuvres.
Dans l’exposition, une centaine d’œuvres réalisées entre les années 1960 et 2012 côtoient des plaques gravées, des affiches, des livres d’artistes, des réalisations à 4 ou plusieurs mains, des photos, des textes d’amis de l’artiste.

JPEG - 71.2 ko

Je grave comme je respire, mal.
Je grave comme le voyageur
qui ne connait pas son chemin,
qui doit d’y reprendre tout le temps,
se trompant sans cesse de sentier.
Je grave comme je marche,
avec des chaussures et des chaussettes
qui prennent l’eau.
Je grave comme j’aime.
Je grave comme je déteste.
Je grave comme je fume.
Je grave comme je bois.
Mais bon je grave ( presque ) tout le temps.

Dacos (1999)


Agenda

<<

2017

 

<<

Avril

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
272829303112
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930