DACOS [1940-2012]

mercredi 20 juin 2012
popularité : 19%

LES GRAVEURS ÉCRIVENT PLUS QU’ILS NE PARLENT

[...]
Ce qu’ils donnent, c’est l’image imprimée. L’image capturée qui est leur écrit et qu’ils regardent sortir de la presse comme un journal, comme une photocopie ou un croquis sur une nappe de restaurant, souvent aussi sans mot dire.
Et parfois, pour parler quand même, un peu comme les paysans qui disent le temps, ils disent l’encre pas assez onctueuse, le papier pas assez « amoureux » ou trop, ou pas assez collé, les langes qu’il faudrait laver... pudiques les graveurs…
Mais on a ses faiblesses et ils en parleront peut-être un peu, juste en passant, à d’autres, comme par hasard, pour qu’ils partagent, s’ils le veulent. Mais le soir, avec un crayon, un marqueur mais surtout pas un stylo à bille, ils écriront une lettre d’amour presque toujours sans haine.
Entretemps, entre deux bains d’acide, deux impressions, trois clics de souris, ils continuent à « vivre » leur recherche plutôt qu’à la formuler : ils sont graveurs oui ou merde ?
Et un d’entre eux me disait l’autre jour, enfin l’autre nuit : « Où je vais ? Je ne sais pas mais ce n’est rien, de toute façon, je n’y vais pas… »

[...]

Dacos,
Catalogue de la 5e Biennale internationale de Gravure de Liège,
Cabinet des estampes et des dessins,
Liège, 2005, p. 16

Le site de Dacos
Dacos sur Wikipedia


Navigation

Articles de la rubrique

  • DACOS [1940-2012]

Agenda

<<

2017

 

<<

Septembre

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
28293031123
45678910
11121314151617
18192021222324
2526272829301