Cinémusée : L’obsession de la figure

mardi 1er septembre 2015
par  Musee
popularité : 8%


Paris 1907 : La fureur Picasso de Jean-Loïc Portron – 52’ – 2009

Picasso a 25 ans, il a quitté l’Espagne. On est 1904. Vivant dans la bohème du Bateau-Lavoir, une bâtisse de Montmartre investie par une colonie d’artistes sans le sou, partageant son atelier avec la belle Fernande Olivier, le jeune peintre n’est déjà plus un inconnu.
En 1907, Picasso montre à ses amis son tableau Les Demoiselles d’Avignon. C’est la consternation : « Même Braque qui ne devait pas tarder à s’engager auprès de Picasso dans l’aventure du cubisme, fut extrêmement déconcerté, pour ne pas dire horrifié devant Les Demoiselles », écrit Dominique Dupuis-Labbé. C’est dire que l’accueil du monde artistique ne fut pas des plus enthousiastes. Comme le note Gertrude Stein : « Picasso est seul, et par conséquent sa lutte est terrifiante pour lui et pour tous ceux qui y assistent. Rien ne vient à son aide, ni le passé ni le présent. Il ne dénonce pas son époque, il la vit. Mais il faut qu’il fasse cela seul ». Seul pour bouleverser le sens de l’art moderne. Il rompt avec tout ce qui avait été fait jusqu’à présent.
À partir de ce célèbre tableau de Picasso, Jean-Loïc Portron retrace l’extraordinaire effervescence artistique du Paris de la Belle Époque avec un art consommé du scénario et du traitement des images d’archives.

Informations pratiques

à 12h30 : Cinémusée Lunch avec projection du film, un sandwich et une boisson : 5 €
à 18h : Cinémusée classique avec projection du film et débat : 3€

Cinémusée, c’est tous les 3e mercredi du mois au Grand Curtius
Plus d’informations


Agenda

<<

2017

 

<<

Mai

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
2930311234