Blake et Mortimer - La Marque jaune

Juin 2013
samedi 1er juin 2013
par  Musee
popularité : 21%

Edgar P. Jacobs (Bruxelles, 1904 – Lasne, 1987)
Blake et Mortimer - La Marque jaune
ca. 1953-1954
Scénario Edgar P. Jacobs
Planche n°26

À la fin des années ‘70, alors qu’aucune collection publique de BD n’existait encore en Belgique, l’asbl Signes et Lettres et Jean-Maurice Dehousse, ministre et amateur éclairé, s’intéressent aux grands noms de la bande dessinée belge. Grâce à leurs achats et des dons d’artistes, ils rassemblent des albums, des périodiques et l’une des plus importantes collections de planches originales en Belgique. Ce fonds est aujourd’hui conservé au Cabinet des Estampes et des Dessins du BAL (intégré maintenant au Musée des Beaux-Arts de Liège).

L’ensemble des quelques 72 planches issues de ce fonds (dont un mini-récit complet) a été présenté au public liégeois à deux reprises. Une première exposition en 1996 a permis la publication d’une brochure listant l’inventaire du fonds. Cet inventaire fut réinterrogé et complété pour l’exposition Liège sort ses bulles à la salle Saint-Georges en 2011.

Le recensement révèle un choix judicieux dans la sélection des planches au sein de l’œuvre du dessinateur. Ainsi, la planche d’Egard P. Jacobs, auparavant simplement intitulée Blake et Mortimer s’est révélée être l’apparition emblématique d’Olrik dans La Marque jaune.

Véritable image sans son, les bulles ne sont pas encore remplies. Le dessin est particulièrement instructif pour ses « repentirs » : lorsque l’auteur n’est pas satisfait de son tracé à l’encre noire, il applique des retouches à la gouache blanche ou n’encre pas son dessin préparatoire au crayon. Afin d’éviter des erreurs dans l’ordre des pages, le dessinateur les numérote dans la dernière case.

Avant de paraître sous forme d’album, la plupart des histoires sont prépubliées dans des magazines de bande dessinée. Rarement datées, c’est souvent cette première publication qui permet d’avancer une datation des planches. Ainsi, la planche n°26 de La Marque jaune, parue pour la première fois dans le Journal de Tintin, date probablement de la fin 1953 – début 1954.

Grâce au soutien de la Fédération Wallonie-Bruxelles, un ouvrage critique paraîtra en automne 2014 aux éditions Les Impressions Nouvelles. Ce projet éditorial basé sur notre collection de planches originales permettra d’analyser la collection sous différents angles esthétique et historique, en définissant les enjeux de sa conservation et en confrontant les planches à des artistes contemporains.

Carmen Genten
Collaboratrice scientifique au BAL

Agenda

<<

2017

 

<<

Juin

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
2930311234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293012