Biennale internationale du design de Liège

vendredi 1er octobre 2010
popularité : 24%

Luc Schuiten expose : Design au naturel
du 1er au 31 octobre 2010

The fabulous cantilever chairs
(From the Collection of Die Neue Sammlung – The International Design Museum Munich)
du 1er au 24 octobre 2010

Peaux de lumière
Amandine Fabry et France Marichal, designers textiles – Habit-T & Olivier Sebasoni, photographe
du 1er au 24 octobre 2010

 Luc Schuiten expose : Design au naturel

À quoi ressemblera notre futur ?

Exposition accessible du 1er octobre au 31 octobre 2010.

Nous savons déjà qu’il ne pourra se construire dans la continuité de notre présent, car les ressources planétaires s’épuisent bien plus vite que nous ne leur laissons le temps de se régénérer.

L’architecte visionnaire bruxellois propose une vision de la mobilité plus en adéquation avec les besoins réels de déplacements dans le souci de l’utilisation d’une autre forme d’énergie. Il a imaginé des petits engins plus souples, plus légers : chenillards, tractainers, tramodulaires, cyclos, ornithoplanes à ailes battantes et sautrailes envahissent les rues et le ciel métamorphosés en un ballet de véhicules légers. Les déplacements sont devenus une forme d’art total dans cette société, on se déplace pour la beauté du geste autant que par besoin.

L’exposition se décline en nombreux dessins, peintures, maquettes, films d’animation montrant un design créatif et ludique dans l’environnement d’une cité « archiborescente » issue d’un futur où l’homme aurait établi un nouveau rapport à la nature.

 The fabulous cantilever chairs (From the Collection of Die Neue Sammlung – The International Design Museum Munich)

Exposition accessible du 1er au 24 octobre 2010.

Souple, légère comme en suspension, élégante, confortable, raffinée, la chaise en porte-à-faux (sans piètement arrière) devint dans les années 20 du siècle dernier l’incarnation du design moderne : la chaise cantilever.
Avec leurs premiers modèles en tubes d’acier, Mart Stam, Marcel Breuer et Ludwig Mies van der Rohe ont transposé le nouveau concept spatial architectural dans le domaine de la fabrication de meubles. Le matériau froid et élégant devint à l’échelle de toute l’Europe – et pas seulement sur ce seul continent – synonyme de nouvel habitat, de progrès technique et de mobilité dynamique.
Depuis les années 50/60, l’emploi du plastique et d’autres matériaux hautement techniques et recyclables comme le carton ondulé et le bois ont donné une nouvelle impulsion au concept cantilever.
Les influences conjuguées de l’art libre et des changements sociaux comme politiques se reflétèrent dans la production de sièges provocateurs, anti-conventionnels. Par leur couleur, forme, structure et mode de fabrication, ils propagèrent émotion, humour, poésie, désirs utopiques et visions du futur. Verner Panton, Bernard Rancillac, Frank Gehry et les protagonistes du nouveau design allemand comme Stiletto jouèrent le rôle de guides. Le principe même du siège en porte-à-faux jusqu’à aujourd’hui réside dans une mission de création provocatrice.

La sélection des pièces issues de la collection Die Neue Sammlung – The International Design Museum Munich offre un aperçu aux multiples aspects du développement créatif aussi bien que technique de la chaise cantilever.

 Peaux de lumière

Amandine Fabry et France Marichal, designers textiles – Habit-T & Olivier Sebasoni, photographe

Exposition accessible du 1er au 24 octobre 2010.

Entre matières et images,
Entre lumières et couleurs...

Deux univers se rencontrent et dialoguent.
Ce projet est né d’une rencontre de 3 artistes, Amandine Fabry et France Marichal, designers textile et Olivier Sebasoni, photographe.
De leurs regards complices sur une ’certaine’ nature, de leur appréciation mutuelle et réciproque est née une envie d’interroger l’image et la matière ainsi que leurs processus de création respectifs.
Observer la métamorphose de la surface et de son image fragmentée ; nécessité d’en saisir la particularité, d’en utiliser le potentiel.
Inviter la nature dans l’épaisseur dévoilée du tissu.
Mémoire d’un moment de printemps...

Laissé aux mains de ces designers textiles, le souffle du vent dans les branches se transforme en mouvement de surface par le jeu du fil inventé, orchestré dans l’armure du tissage, et exalté par la vibration de la lumière.
Les textures et les images se rythment dans les entrelacs, se densifient, s’inventent une matérialité organique, vivante, naturelle.
Ces textiles inédits, tissés à la main sur mesure se déclinent dans une collection destinée à l’aménagement intérieur.
Les photographies sont ici l’expression de dialogues qui ont été de belles occasions de (re)tisser des liens entre le toucher et le regard, entre la matière et la lumière.

Musée d’Art moderne et d’Art contemporain (MAMAC) - Parc de la Boverie, 3 - 4020 Liège
Tél. : + 32 (0)4 342 39 23

Ouvert du mardi au samedi de 13h à 18h ; le dimanche de 11h à 16h30 ; fermé le lundi.
Entrée : 5€ ; tarif réduit 3€.
Pass gratuit dès l’achat de la première entrée.

JPEG - 36 ko

http://www.designliege.be/home


Agenda

<<

2017

 

<<

Juin

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
2930311234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293012