BIENNALE DE DESIGN - DDR DESIGN

DDDDR (Domestic Design in der Deutschen Demokratischen Republik) meets Joseph Beuys
par  Musee
popularité : 37%

Exposition d’arts ménagers

JPEG - 2.7 ko

Du 26 septembre au 19 octobre 2008
Musée (2e étage)
Organisateurs : Le Centre Pro Chemnitz, la Ville de Liège et la Province de Liège Culture.

JPEG - 9.8 ko
3 Bgeleisen Schalter und Reglerbgeleisen
©Pro Chemnitz

Dans la nuit du 9 au 10 novembre 1989, le mur de Berlin tombe, ouvrant la porte à la réunification des deux Allemagnes et à la constitution d’un nouvel espace européen. Ce jour-là, la situation géopolitique née de l’après Seconde Guerre mondiale a vécu. Loin de sombrer dans l’oubli, la République démocratique allemande (DDR) continue à susciter un vif intérêt, teinté pour certains de ses anciens ressortissants de nostalgie. Ainsi en témoigne le succès international des deux longs métrages : Good Bye Lénine et La vie des autres.

L’exposition DDDDR, intitulée par ses concepteurs, le centre pro Chemnitz, « Haushalttechnik - Made in GDR », aborde les arts ménagers comme un des éléments pivots de la société est-allemande, à la croisée des rapports
sociaux, économiques et culturels.

La multitude d’appareils présentés - casseroles à pression, robots culinaires universels, mixers électriques, machines à coudre et à laver, matériel audio-visuel - enrichie de reconstitutions d’intérieurs d’époque, reflète le développement de la technique dans les foyers de la DDR et donne une vision réaliste de la vie des citoyens est-allemands de 1949 à 1989. L’exposition retrace les mutations depuis les temps de grave pénurie d’objets usuels de 1945 à 1965 jusqu’à la nette amélioration du niveau de vie au début des années 80.

JPEG - 23.8 ko
34 Neues Wohnzimmer 1970
©Pro Chemnitz

De la sorte nous est donné un éclairage nouveau et intéressant sur les tâches quotidiennes et sur les contraintes de l’approvisionnement ainsi que les solutions envisagées par le régime pour y répondre. Une présentation d’appareils ménagers qui met aussi en lumière le caractère fonctionnel et le design de produits élaborés dans une structure étatique et sociale. Contrairement aux idées reçues, ceux-ci se révèlent souvent innovants et particulièrement bien adaptés à leur fonction et à leur rôle.

JPEG - 14.1 ko
Joseph Beuys, Boter en Bijenwas
Collection du SMAK

En dialogue avec cette production industrielle étatisée, une série de pièces choisies de l’artiste ouest-allemand Joseph Beuys (1921-1986). Des œuvres réalisées à partir de matières et d’objets usuels dans une perspective de sculpture sociale globale. Une remise en question des systèmes tant communiste que capitaliste au profit d’une mythique quête toute personnelle, à la fois artistique, sociologique, philosophique et politique, en vue d’autoriser la libération des énergies souterraines.

Cette confrontation inédite, proposée en exclusivité, n’aurait pu se matérialiser sans la précieuse aide du Stedelijk Museum voor Actuele Kunst (SMAK) Gent.


Ouvert du mardi au samedi de 13h à 18h ; le dimanche de 11h à 16h30 ; fermé le lundi.

Entrée
5€ Individuel
3€ Etudiant, senior, groupe
1,25 € Article 27
gratuité pour les moins de 12 ans, les écoles de la région liégeoise, l’ICOM
pass biennale design 10€.

Musée de l’Art wallon de la Ville de Liège
86 Féronstrée - 4000 Liège
Tél. : + 32 (0)4 221 92 31
musee.artwallon@liege.be

Vers le site Design 2008
http://www.designliege.be/pages/home/index.php


Portfolio

Joseph Beuys, Boter en bijenwas 34 Neues Wohnzimmer 1970

Agenda

<<

2017

 

<<

Août

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
31123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031123